18 juin 2024
Les préservatifs permettent de se protéger des IST mais aussi des grossesses non-désirées.

Les préservatifs permettent de se protéger des IST mais aussi des grossesses non-désirées.

Thalia, ex-élève de la JU, revenait il y a quatre ans sur la nécessité d’utiliser les préservatifs afin d’éviter un certain nombre de dangers qui peuvent affecter la santé ou changer drastiquement le cours d’une vie.

Les préservatifs : Thalia, ex-élève du lycée Jules Uhry et membre du Conseil de la Vie Lycéenne, vous proposait il y a quatre ans une émission sur les préservatifs. La question était la suivante : que se passe-t-il quand on ne les utilise pas ?

Thalia, ex-élève de la JU, revenait il y a quatre ans sur la nécessité d’utiliser les préservatifs afin d’éviter un certain nombre de dangers qui peuvent affecter la santé ou changer drastiquement le cours d’une vie.

Thalia nous rappelle que le préservatif protège des IST et empêche les grossesses non désirées. Son utilisation doit être privilégiée systématiquement. Celle-ci intervient après discussion entre les deux partenaires, et seulement s’ils se sont fait dépister en amont. Thalia rappelle ensuite qu’un acte sexuel se déroule entre deux personnes, ou plus. Si un désaccord survient, il est du devoir de chaque partenaire de décliner l’acte.

Qu’est-ce qu’une IST ? Ce sont des Infections Sexuellement Transmissibles, qu’on appelait autrefois MST. Il peut s’agir de virus, de bactéries ou de parasites. Parmi les huit IST les plus fréquentes, la syphilis, la gonorrhée, la chlamydiose ou encore la trichonomase, sont celles qui, lorsqu’elles sont diagnostiquées, peuvent être guéries. (Ouf !)

Parmi les maladies virales, que l’on peut éviter en favorisant l’usage du préservatif, on trouve en tête l’hépatite B, l’herpès génital ou encore le VIH !

Protégez-vous ! Voilà le mot d’ordre, et n’hésitez pas à refuser un acte sexuel si votre partenaire refuse de se protéger, ou que vous vous protégiez !

Concernant les grossesses involontaires, l’émission de radio proposée par Thalia est d’autant plus d’actualité que certains états américains semblent vouloir revenir sur la possibilité de pratiquer les IVG (interruption volontaire de grossesse) !

Protégez-vous ! Voilà le mot d’ordre, et n’hésitez pas à refuser un acte sexuel si votre partenaire refuse de se protéger, ou que vous vous protégiez !

Le geste est  simple, et ses conséquences sont bénéfiques : Sortez couverts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *